Automne, en baie de Somme

Sortie nationale – « Très belle BD au graphisme superbe

Disponible au P’tit Aulty dès le 26 Mai

Automne, en baie de Somme – BD – de Alexis Chabert (Dessinateur) & Philippe Pelaez (Scénario)

Histoire complète

RÉSUMÉ

La seule arme dont elles disposent pour lutter à armes égales avec les hommes : la séduction.

  1. Le corps d’un riche industriel est découvert à bord d’une goélette, échouée dans la baie de Somme. Pour une affaire de cette importance, on envoie le meilleur policier de Paris, Amaury Broyan. Très vite, l’inspecteur soupçonne la veuve, héritière de l’immense empire. L’industriel avait également une maitresse, Axelle Valencourt, un modèle ayant posé pour de nombreux artistes et notamment Alfons Mucha.

Des quartiers cossus de Paris aux cabarets de la Butte Montmartre, l’inspecteur se retrouve plongé dans une affaire complexe et périlleuse, dans laquelle chaque personnage, y compris l’inspecteur, va révéler sa part d’ombre.

Philippe Pelaez écrit cette enquête en jouant avec les ressorts habituels du polar d’une manière intéressante. Alexis Chabert dessine cette histoire et la met superbement en couleurs.

Critique : L’inspecteur Broyan doit prendre des gants pour enquêter dans la « haute », mais c’est bien là le cadet de ses soucis. Il a un assassin à trouver et il le trouvera. Ses investigations le mènent vers la grande bourgeoisie mais aussi dans les bas-fonds tenus par les apaches et les groupuscules anarchistes. Sans rien lâcher, il avance et démêle le sac de noeuds autour d’Alexandre de Breucq.

Pelaez nous propose un polar dans le cœur de la France de 1900. Découpé en chapitres, le récit livre ses secrets petit à petit. L’enquête sait nous égarer pour nous détourner de la simple vérité. L’art de Philippe Pelaez est de nous faire oublier les quelques règles du polar qui nous mèneraient à l’assassin en attirant notre attention ailleurs. Tout ce talent de magicien fonctionne grâce au fait que d’autres intrigues se mêlent à la recherche du coupable. Broyan a aussi son histoire personnelle, un drame à régler. Jusqu’où va-t-il aller pour cela ? On se le demande car ce commissaire, cigarette au bec, costume avec une éternelle cravate mal nouée, n’a pas le sens des détours. Il tranche dans le vif.
Justement, les personnages qui gravitent dans ce récit sont tous intéressants, tout en se révélant au fur et à mesure des pages, lié à des archétypes du polar.
Tout est bien ancré dans la Belle Epoque. Le contexte historique n’est pas qu’un prétexte : il sert l’histoire. Les personnages de fiction croisent les personnages historiques et se mêlent à eux pour notre plus grand plaisir. Et à côté de cela, des thèmes sociétaux sont traités, comme les conditions de la femme à cette époque, illustrées par les personnages féminins de l’histoire mais aussi par les introductions de chaque chapitre, courts extraits de Quelques lances rompues pour nos libertés de Nelly Roussel.

Alexis Chabert offre un trait merveilleux à cette enquête. Dans la séance de pose d’un modèle pour un peintre, les personnages réalistes évoluent dans un contexte presque onirique, les bleus tachetés de blanc du décor de fond du modèle étant presque tout aussi réel que les personnages. Cette belle ambiance nous retient dans l’atelier. On en oublie presque l’échange entre l’artiste et la jeune femme. Ces couleurs diffuses, opérant par mélange, sont présentes dès la première planche, alors que De Breucq rampe agonisant, les mouettes volent, la mer brille sous le soleil, la nature éclate de tous ses feux, ignorant le drame qui se joue.

On pourrait évoquer aussi ces très belles vues de Montmartre, avec ces moulins dans la nuit claire, tandis que les personnages s’éloignent sur les sentiers.
Alexis Chabert a travaillé en couleurs directes, mélangeant plusieurs techniques. On admire la beauté diffuses des couleurs, mais on ne réalise pas tout de suite l’intervention de l’acrylique, de la gouache, et même de pastels ou de bic ! Tout se confond pour délivrer ce dessin envoutant.

Automne en baie de Somme est un polar de la Belle Epoque, à l’intrigue solide, qui sait nous entraîner là où elle veut, pour mieux nous surprendre. Le tout servi par un magnifique dessin en couleurs directes qui vous envoûtera.

Très belle BD au graphisme superbe

Collection Grand Angle => 15,90€

 

close

Bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous à la newsletter

Attention visitez la boite de spam au cas ou !

carte de visite
close

Bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous à la newsletter

Attention visitez la boite de spam au cas ou !

carte de visite